Par ZoukyTaG

plage106Le financement est en phase de bouclement. Le méga studio est annoncé fin 2011, avec usine de pressage. L'incubateur assuré des tubes à venir. Une cabine qui dit-on, d'après les premiers projets que nous avons vus, pourrait fort s'inspirer des vues sous-marines exceptionnelles. Couplé à une résidence artistique de haut standing, ce hub musical sera l'escale privilégiée tant des artistes américains (Miami n'est pas si loin) que des Européens, à la recherche de collaborations avec les meilleurs musiciens des Dom-Tom. C'est sûr, cet endroit dédié au son, a d'ores et déjà reçu l'aval de plusieurs majors, notamment, une maison de disques très importante de la City de London.

17_BMF_Bolle_Table2Mix

Press Communiqué: (télécharger en pdf)













Fin 2010 début 2011, la Guadeloupe et l’ensemble des Caraïbes, disposeront enfin d’un studio d’enregistrement aux normes mondiales, doté d’une unité de pressage indépendante, pouvant desservir les Antilles et donc raccourcir les temps de livraison d’un CD ou d’un DVD ! Du clef en main local, de dimension internationale. Avec, paraît-il, une cabine inspirée par la flore et la faune caribéennes.

Vecteur culturel, touristique et économique.

Cet incroyable outil technique et artistique est annoncé comme un vecteur économique et touristique sans précédent, tant les échanges culturels et identitaires qu’il générera seront propices à faire rayonner dans le monde, encore plus qu’aujourd’hui, la diversité musicale des Caraïbes ainsi que les talents, jeunes ou confirmés, qui en sont les émetteurs.

L’intérêt de majors, notamment du côté de Londres, confirme que les artistes internationaux qui y feront escale, logeant dans l’une des chambres ou appartements de ce complexe « résidence artistique » risquent fort de prendre racine. A leur disposition dans ce hub musical entre Europe, Afrique et US, les meilleurs musiciens, souvent plus disposés encore à faire le saut pour un endroit idyllique, propice aux inspirations les plus folles, aux afters les plus énergisantes. Assurément, le lieu risque d’être réservé plusieurs mois à l’avance.

Franck Riahi, ambassadeur de la culture caribéenne.

A la tête et à la conception de cet ambitieux projet, un homme de terrain, activiste du music business depuis 30 ans, proche des EMI, Sony, BMG, Virgin ou Universal. Franck Riahi, un être d’expérience, un amoureux de la première heure des musiques caribéennes. Un battant ! Un parcours sans faute : il produit des hits caribéens pendant environ 14 années, et durant 16 autres, il promeut la culture caribéenne entre NY, Londres, Paris évidemment. « Les artistes qui enregistreront dans ce studio pourront même repartir avec un clip video. Nos paysages et nos compétences les convaincront, ce qui pourra dynamiser notre tourisme », argumente Frank. Et de se lancer dans un savant calcul de budget qui démontre même les économies que pourront faire les majors et les labels indépendants, sur un budget d’album, malgré la distance et les frais de transport !

Sachant que l’argument économique sera déterminant, encore plus que sa cabine d'inspiration sous-marine, rappelant la faune et la flore caribéennes, encore plus que les douceurs climatiques et les richesses culturelles, nul doute que l’ambitieux projet, dont le nom de travail est l’ « Aquarium », sera sujet à forte médiatisation. De plus, cette partie du monde est au carrefour de multiples proximités, dont les capitales musicales mondiales sont friandes...

Lire la biographie de Franck Riahi
Demander un descriptif du projet